Il y a une question qui vous turlupine, un truc que vous avez du mal à comprendre, une intuition que vous ne savez pas saisir.

Clairvoyance

Pendant 1h30 – 2h, je vais vous permettre de laisser émerger cette idée et nous allons en discuter, pleinement, consciemment.

Mes outils préférés restent les pierres et les coquilles d’escargot, ancienne tradition chamanique de Cuba enseignée par une chamane.

Comprendre et voir

Il permet notamment de cartographier clairement une situation. Celle-ci apparaît et enfin sort de notre intérieur, une fois mise en lumière la situation est à même d’être changée car on sait pourquoi et comment elle se met en place. Et surtout nous la voyons enfin et nous ne sommes pas seul à la voir.

Le temps

Nous échangeons sincèrement et petit à petit l’inconscient se livre. Cela demande du temps et cela ne se fait pas en 2 minutes. Alors nous le prenons, avec un bon thé et bonté.


Infos pratiques

  • Tarif : Prix libre ou Échange (ou de quoi manger comme une tarte par exemple )
  • Quand :  les lundis, mardis, mercredis, jeudis matin de 8h à 14h
  • Où : Strasbourg – Cronenbourg dans la maison zen.

Autres outils

Et si besoin, nous couplerons ce que nous avons découvert avec une seance de chamanisme ou de voyage chamanique ou autre outils dont je dispose.


Croire au chamanisme ? : n’hésites pas à lire ça.


Retour d’expériences :

Aldo :

Ce que j’ai ressenti pendant que tu m’as fait les pierres, c’est que tu lisais grâce aux pierres, ou les pierres te montraient les évidences présentes dans le monde matériel mais qui sont masquées (sans l’être) au plus grand nombre. Les pierres sont une façon de voir, de voir et de comprendre pour ainsi trouver. C’est comme une façon de puiser en la personne ce que sûrement elle sait déjà mais qu’elle ne peut voir.

Comme si les gens ont des problématiques, cherchent des fois assidûment, et peuvent le faire toute une vie sans même voir l’évidence qui les côtoie, qui n’est finalement nullement cachée, c’est juste qu’on la voit pas. 
C’est ça, j ai l’impression qu’on passe en permanence devant de grands écriteaux sans y prendre garde. Parfois même en les cherchant, on peut être posé dessus tout en se grattant la tête pour savoir où le trouver.  
Avec tes pierres, tu sembles te balader dans cette foison de panneaux, de signes, d’indications et tu as la possibilité de montrer la voie. En tous cas pour moi, ce fut le cas, tu avais une claire voyance incroyable et aussi une assurance totale que tu perds une fois le truc fini car tu sembles douter de devoir utiliser cette capacité, tu sembles douter de ton pouvoir. Mais pendant, tu n’as pas de doute, c’est un truc de fou, tu sais POINT. Et les gens qui le vivent avec toi savent alors que tu sais et comprennent qu’il n’y a pas à douter, même quand c’est difficile pour eux. J’imagine que souvent c’est difficile, c’est ce qui fait que notre inconscient, si sympa et protecteur nous avait caché la vérité. C’est pratique ce mécanisme de protection car on a pas toujours la force de se protéger. C’est une protection globale que nous offre notre inconscient. Quand le destin nous mène à savoir, c’est que c’est le moment j’imagine, c’est aussi que tu lèves le voile sur un « panneau », pas sur tous les panneaux. J’imagine que c’est ce qui fait qu’on peut alors accepter de voir, de comprendre et d’agir. C’est pour cela que ce focus n est pas si dangereux peut être, parce qu’il ne donne pas toute la vision.

Après pour décrire cela en un mot, je dirai,

la vérité cachée au travers des pierres pour emprunter la bonne voie.


Une demoiselle :

Oui, c’était une expérience forte pour moi. Déjà le fait de voir ce poids que je ressentais depuis longtemps… Ça fait un moment que je me sens écrasée, enfermée dans une boite avec un libellé et incapable de sortir, d’être moi et montrer que je suis plus qu’un libellé ou qu’en tout cas ce libellé n’est pas le bon… Incapable de me sentir libre et de faire vivre mes rêves. C’était franchement un sort de soulagement de voir une représentation physique de ça…

En plus, ça m’a ouvert des nouvelles pistes pour comprendre mes peurs irrationnelles et mes hésitations. Le besoin d’être acceptée, de ne pas être vue comme bizarre, outsider, danger. De me conformer et essayer d’être une « good girl » même si je trouve la situation / le système mauvais / incorrect / exploitant. Le fait que je ne suis jamais sure que j’ai « assez donné », que je n’ai pas été « faignante » ou « entitled », que j’ai tout fait pour comprendre et accepter l’autre et ne pas le mètre mal à l’aise (peu importe si l’autre m’a mis mal à l’aise)…

Fin, tous mes complexes et ma propre guerre intérieure entre qui je suis et qui je doit être pour me sentir en sécurité.

Donc oui, ça m’a bien fait quelque chose. Par contre je ne sais pas trop comment décrire ça. C’est très personnel et j’ai vu des trucs liés à ce que je veux résoudre. Ça dépend beaucoup de l’ouverture d’esprit de chacun et surement il y a des gens qui vont dire que j’ai vu ce que j’ai voulu voir. Et à la fin du compte c’est vrai dans la mesure où personne ne peut pas nous faire voir ce qu’on ne veut pas voir. Mais pour moi ça a eu du sens, et surtout il y avait des choses que je n’avais jamais considéré avant, mais qui en rétrospective sont bien cohérentes. Et j’ai trouvé que c’était aussi beaucoup d’introspection, parce que finalement c’était toujours moi qui ai donné la signification des différentes pierres. Une façon de laisser l’inconscient parler. C’était visceral pour moi, et c’est dur de l’expliquer sans le contexte.

En tout cas ça m’a bien fouillé le subconscient, je n’arrive plus à dormir tranquille depuis! Ça commence à se calmer, la fatigue devenant trop forte. Mais comme ma coach dit, when you go deep all your fears resurface.